VAE

VAE – Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de puériculture

Pour accéder à la qualification du diplôme d’Etat d’Auxiliaire de puériculture par la V.A.E., l’Horizon propose un module d’accompagnement se déroulant sur 24 heures. La démarche V.A.E. s’effectue sur une amplitude de 8 à 10 mois. Une ou deux sessions par an.

 

Les conditions requises pour être candidat :

Justifier de l’exercice d’une activité salariée, non salariée ou bénévole, en rapport direct avec le diplôme professionnel d’auxiliaire de puériculture, c’est-à-dire avoir réalisé des soins d’hygiène et de confort auprès des personnes (toilette, habillage, prise de repas, élimination, déplacement) et des activités d’éveil auprès d’enfants en structure petite enfance, en établissements ou à domicile, soit auprès d’enfants handicapés, dépendants ou inconscients, soit auprès d’enfants sains dans des structures collectives ou des lieux d’accueil.
La durée totale de cette expérience doit être au minimum de 1 an en équivalent temps plein, soit 1607 heures. La période d’activité la plus récente doit avoir été exercée dans les dix dernières années à compter de la date du dépôt de la demande de recevabilité (livret 1).

Les objectifs

  • Accompagner les candidats à identifier, organiser, analyser et valoriser les éléments de leur expérience professionnelle et personnelle en vue de la constitution du dossier de validation
  • Accompagner les candidats à la rédaction du dossier
  • Accompagner les candidats à soutenir leur demande de validation devant un jury

Les contenus

      • Présentation du dispositif et de la démarche
      • Compréhension du dossier (décodage du vocabulaire, des questions, des concepts, …)
      • Présentation du référentiel des activités professionnelles du diplôme d’auxiliaire de puériculture
      • Repérage des compétences :
        – Travail sur le parcours de vie, le parcours professionnel (remémorisation du vécu) et identification des activités en adéquation avec le référentiel du CAP Accompagnant Educatif Petite Enfance
        – Travail sur les points forts, faibles, qualités et lacunes
        – Prise de conscience des habitudes professionnelles (mise en relation habitudes / compétences)
      • Formalisation des compétences :
        – Travail sur les valeurs et la transférabilité des compétences
        – Repérages des méthodologies professionnelles
        – Passage à l’écrit
      • Préparation à l’entretien avec le jury :
        – Travail de mise en confiance
        – Présentation de soi et de ses activités
        – Présentation de ses demandes de validation en justifiant ses compétences
        – Réponses aux questions du jury
        – Anticipation des non validations éventuelles et d’une éventuelle suite du parcours en formation

Les méthodes et moyens pédagogiques

  • Mises en situations et études de cas concrets (exploration des compétences)
  • Démarches d’auto-évaluation (mise en lien activités / compétences / référentiel)
  • Analyse des pratiques professionnelles
  • Alternance de travaux en petits groupes et de séquences individuelles (expression des attentes, des doutes, des avancées, repérage des besoins spécifiques…)
  • Mise à disposition du centre de documentation et des ouvrages en lien avec le métier
    La démarche V.A.E. donne lieu à un accompagnement personnalisé du candidat. Se mettre à l’écriture, formuler sa démarche professionnelle, lire un référentiel pour identifier ses compétences et ses lacunes est un exercice difficile. Le suivi de cette démarche par un accompagnateur et le contact régulier avec un groupe de professionnels engagés dans la même démarche est un atout majeur dans ce parcours de validation. Cette démarche V.A.E. nécessite un réel engagement du candidat pour ce travail de distanciation, de réflexion et d’écriture autour de son activité professionnelle. Elle va se dérouler sur plusieurs mois, ce qui implique, tant de la part de l’employeur que du candidat, de prévoir en amont, la disponibilité et l’organisation du temps de travail pour mener à bien cette aventure.

Prétendre à l’obtention d’un diplôme ou d’une certification par la V.A.E. est un droit du salarié répondant aux critères attendus. Pour autant, s’inscrire en V.A.E. ne signifie pas validation automatique. Le candidat, à travers son travail d’écriture et par le biais de l’entretien au jury, doit apporter la preuve de ses compétences professionnelles. L’accompagnement est là pour l’aider. Cependant, le candidat doit avoir conscience que cette démarche va lui demander de s’investir sur son temps personnel.

Merci de nous contacter pour voir s’il y a une session en cours